-A A +A

Installation d’une station qualité de l’air mobile au Jardin de Ville

La Ville de Vienne et Vienne Condrieu Agglomération sont engagées depuis 2014 dans une politique active et ambitieuse en matière de développement durable afin d’être à la hauteur des enjeux écologiques et climatiques, d’agir vite et fort pour protéger l’environnement. Cette ambition a été réaffirmée par la municipalité viennoise dans le projet 2020-2026, présenté aux Viennois à l’occasion des dernières élections municipales.

Pour préserver et améliorer durablement la qualité de l’air, un enjeu majeur pour la santé et l'environnement, de nombreuses actions à l’échelle du Pays Viennois ont été amorcées depuis 2014. « Nous nous devons en tant que collectivité de poursuivre et combiner nos efforts avec l’Etat, les autres collectivités territoriales, les entreprises, les citoyens, les associations… pour assurer à quiconque le droit de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé », déclare Thierry Kovacs, Maire de Vienne et Président de Vienne Condrieu Agglomération.

En effet, en France, 48 000 personnes décèdent prématurément chaque année de la pollution de l’air, soit 9% de la mortalité et une perte d’espérance de vie à 30 ans pouvant dépasser 2 ans (source : Santé Publique France).

L’enjeu qualité de l’air est intégré dans le Plan Climat Air Energie Territorial de Vienne Condrieu Agglomération en cours d’élaboration. Le diagnostic met en évidence une amélioration globale de la qualité de l’air ces dernières années, marquée par une diminution des concentrations en polluants atmosphériques réglementés. Mais, on note encore des valeurs en dépassements par rapport aux valeurs recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé (l’Oxyde d’Azote émis par les transports, les particules fines par le secteur résidentiel et tertiaire et l’ozone).

Même si la  qualité de l’air à Vienne s'explique en partie par la proximité de l’autoroute A7 et la configuration de la Vallée du Rhône, et afin de mieux orienter ses actions avec des indicateurs concrets et précis, en particulier lors des épisodes de pollution, ainsi que pour proposer un outil fiable aux Viennoises et aux Viennois, la Ville de Vienne et Vienne Condrieu Agglomération ont fait appel à la Fédération Atmo France pour installer, mercredi 20 janvier, une nouvelle station « urbaine de fond » au Jardin de Ville. 

« Je me réjouis que, à ma demande, une station de mesure de la qualité de l’air soit de nouveau installée à Vienne », déclare Thierry Kovacs.

Ce laboratoire mobile temporaire, retiré au plus tard le 14 janvier 2022, permettra de surveiller plus précisément la qualité d’air et de connaître les émissions de polluants en mesurant les niveaux moyens de dioxyde d’azote (NO₂), d’ozone (O₃) et de particules fines (PM2,5) sur l’année 2021.

Ces mesures permettront d’évaluer l’évolution des niveaux, depuis l’arrêt de la station fixe à Vienne fin 2016, de les comparer avec la station fixe de Roussillon, puis donneront la possibilité de créer et de vérifier les mesures virtuelles pour la modélisation.

À partir du 25 janvier, les données de la station « Vienne Jardin Ville » seront disponibles et consultables à tout moment à l’adresse suivante : https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/donnees/acces-par-station